Le froid hivernal qui dure depuis un moment me fait rêver de vacances, de soleil, d’une plage de sable fin, d’un transat, moi avec un énorme chapeau, des lunettes de soleil et … un bikini !

 Une seule idée vient entacher ce joli rêve ; l’image de mes toutes petites fesses dans mon tanga. Il faut que j’arrive vite à y remédier avant l’arrivée de l’été. Je ne sais plus quoi faire : quand je prends des kilos, ils s’entassent partout sauf là où il faut; quand je fais du sport, je me sens mieux, je me remuscle mais mes fesses, restent toujours aussi petites.

Et si j’adoptais un c** brésilien ?

Avoir de jolies fesses rondes et bombées c’est tellement important au Brésil qu’on organise depuis quelques années un concours Miss BumBum (littéralement miss popotin). Il s’agit tout simplement d’élire le plus bel arrière-train d’Amérique latine. 

Si les brésiliennes ont de si jolies fesses c’est que c’est inscrit depuis bien longtemps dans leurs gènes. En Europe, nous ne sommes pas aussi gâtées par la génétique et nous avons, la plupart du temps, des fesses beaucoup plus larges et plates. Ceci dit, miracle des temps modernes, la chirurgie esthétique peut nous donner, à nous européennes, de jolis popotins brésiliens.

C’est décidé, je saute le pas. Je n’ai plus envie de me pourrir la vie avec mes complexes de petit c**, je n’ai plus envie de courir à la sortie de l’eau pour enfiler mon paréo et me cacher derrière.

 Un petit tour sur internet pour faire le tour de la question et j’opte finalement pour la Tunisie pour mon augmentation des fesses. Les prix y sont beaucoup plus abordables et la malgré la compagne et dénigrement qu’essaient de faire nos chirurgiens vis-à-vis de la chirurgie à l’étranger, celles qui y ont été sont très satisfaites du résultat. J’aurais donc bientôt un popotin brésilien made in Tunisia.